Nous sommes actuellement le 26 Juin 2019, 05:36

Le fuseau horaire est UTC+1 heure [Heure d’été]




Publier un nouveau sujet Répondre au sujet  [ 4 messages ] 
Auteur Message
 Sujet du message: Saisons
MessagePublié: 20 Déc 2018, 16:51 
Jour 2 illumen fingelien 411 01:02
Hors-ligne
Avatar de l’utilisateur

Inscrit(e) le : 23 Nov 2018, 18:26
Message(s) : 65
Localisation : Sud Ouest
Premier hiver :

Tap...Tap...Tap...Tap
Le volet claudique contre la pierre au rythme de la bise froide. Des rires nerveux d'enfants filtrent malgré les carreaux givrés, des petits pieds qui courent d'un étage à l'autre, martelant le plancher dans leur embardée.

DILING

Voilà qu'on pousse la porte qui heurte le carillon. Des éclats, la chaleur. Des embrassades et d'autres rires encore. C'est la félicité. Mais oui, vous entendez ce miaulement ? Un bébé, une petite fille ! "Elle est vive comme son papa" "Elle a les yeux de sa mère".

DILING


Les chaises sont tirées, le maître reçoit les visiteurs les uns après les autres. Famille, voisins, notables. La maison se rengorge de sa fierté comme une poule de son œuf, oui une enfant, encore. On dit que sa femme a du sang de d'jhi, le saviez vous ?
On sort la vaisselle, les chopines.

DILING

Oncle Janneck ! Tante Solé ! Le bébé est vigoureux, oui oui, Geillis va bien. Mettez vous au chaud, entrez donc. Oooh, ne serait-ce pas le violon d'oncle Janneck qu'on entend ? La ronde des femmes continuent, chacune loue les qualités de ce petit bout de chair tendre. Si fragile éclat au creux d'un froid si rude.

DILING


Il faudra rester debout cette fois. Il fait chaud, les femmes retroussent leurs manches et les hommes ont quitté leurs gilets. On chante, on cause, les petits pieds font la ronde. On boit, on blague. Doucement le jour baisse, la nuit enveloppant leur cocon. Il se fait tard. Au revoir, A demain, A bientôt.

DILING ! DILING ! DILING...

Alors, as-tu réfléchi, comment allons nous l'appeler ?
Une enfant de l'hiver, une enfant du solstice. Oh oui, nous l'appellerons Yüle.

Ne pense à rien, là...là... Mon doux, mon joli bébé. Je suis là.
Ne pense à rien qu'à moi. A ton papa. A ses voix qui deviendront familières.

tap...tap...tap

_________________
Yüle Van Delbaeth
Eldoriane, dernière recrue de la Gilde des Patrouilleurs


Haut
 Profil  
 
 Sujet du message: Saisons
MessagePublié: 24 Déc 2018, 18:01 
Jour 8 ullitavar fingelien 411 01:41
Hors-ligne
Avatar de l’utilisateur

Inscrit(e) le : 23 Nov 2018, 18:26
Message(s) : 65
Localisation : Sud Ouest
Troisième Eté

Porte qui vrille -tu vas la casser cette porte un jour- et sans taper les chaussures sur le seuil -on ne vit pas dans une porcherie- les enfants s'engouffrent dans la maison comme ils peuvent.

- Màma ! Màma !


Le garçon débraillé, à peine plus grand que sa sœur, tourne dans la grande pièce du bas en criant. Il y a urgence, la situation lui échappe. La grande tient la petite sous le bras, singeant par son air compassé l'attitude maternelle, lui plaquant sur le pif un mouchoir déjà bien imbibé.


- Màma ! Viens vite ! Màma ! Yüle saigne y'en a partout !
- Penche la tête en avant ! En avant j'te dis !
- J'ai envie de vomiiiiir
- Respire par la bouche, respire bien
- MàmaAaAaA ! Des sanglots et des trémolos dans la voix geignante
- Elle arrive, pleure pas, assieds toi, doucement, bien, penche la tête, par la bouche !
- Màma !
- Oui voilà, voilà j'arrive.


Descendant de son atelier de tissage, Màma arrive le petit dernier plaqué contre sa hanche. Une grande ligne barre son beau front lisse, un pli sévère pince le coin de ses lèvres fines, augurant un sermon quand l'orage sera passé. Le bébé joue négligemment avec ses cheveux, bien innocent du drame qui se joue là avec ses aînés. Au moment où elle touche le plancher des vaches, un affreux gargouillis remonte du plus profond des entrailles de la petite blessée.

- Argh, c'est dégoûtant !
- Tiens Finn, prend ton frère !
Lui collant d'autorité l'enfançon dans les bras.
Qu'est ce qu'il s'est passé Cate, elle s'est battue encore ? Je vais chercher de l'eau fraîche et mes teintures, tiens lui la tête en avant.
- C'est parce que Finn...
- C'est pas ma faute !
- Prompte à se défendre pour un innocent. J'écoute Cate !


Màma commence à éponger sang et vomissures avec des linges propres et froids. Caressant le dos de la petite éclopée à chaque haut le coeur.

- C'est le fils de Mallaury, il a commencé à se battre avec Finn, parce qu'il l'accusait d'avoir triché. Ils allaient se battre, et Yüle... Yüle s'en est mêlée, elle l'a traité de menteur et de fils de sinan

Cate baisse la voix, comme pour atténuer la grossièreté qu'elle lâche dans un souffle

- Et là il lui a dit qu'elle était qu'une tare, une sale hybride... Alors elle s'est jetée sur lui pour lui en coller une... Il l'a assomée, d'un coup comme ça !

Cate rejoue la scène mimant le geste du poing qui s'abat puis coule un oeil à sa soeur qui à ses mots se met à pleurer à chaudes larmes. Pas trois ans, et déjà un caractère retors. Mauvaise comme une vieille mule celle-là, dit oncle Janneck quand il la plaisante.

-Tu avais triché Finn ? Impossible d'échapper au regard scrutateur, Màma quand elle vous regarde, on dirait qu'elle peut voir les bêtises que vous vous apprêtez à faire avant même que l'Etre soit au courant.
- Nan M'ma
- Bien. Comprime encore mon chat, c'est en train de s'arrêter de saigner. Pourquoi tu pleures, tu as mal ?
- ... Je lui ai même pas fait maaaaal
- Ce qu'il a dit était méchant et faux. Le mensonge est une hérésie, c'est le péché du Tallikion. Cela se paie toujours Yüle. Mais je ne veux plus que tu te battes. Cela me déçoit beaucoup.

- Pardon Màma.

Et le renardeau se remet à sangloter contre sa mère, frères et soeur venant entourer d'affection son petit cœur et sa fierté meurtrie.

- Dégoûtant !
- Gah gah !

_________________
Yüle Van Delbaeth
Eldoriane, dernière recrue de la Gilde des Patrouilleurs


Haut
 Profil  
 
 Sujet du message: Saisons
MessagePublié: 07 Fév 2019, 23:14 
Jour 11 elfist fingelien 412 04:23
Hors-ligne
Avatar de l’utilisateur

Inscrit(e) le : 23 Nov 2018, 18:26
Message(s) : 65
Localisation : Sud Ouest
Cinquième été :


L'air est encore chaud, un peu lourd, comme le sont souvent les soirs d'été. Les lumières douces imbibent tout ce qu'elles touchent d'une aura de feu contrastant avec le gris orageux amoncelé au lointain.
Un souffle d'air bienvenu caresse les graminés qui oscillent ensemble comme une vague qui roule dans les champs. On entend au loin les bruits alentours, un meuglement, mais c'est surtout le chant des grillons qui domine.

Le corps de ferme semble plus petit en contrebas, vu des quelques collines complaisantes qui entourent la propriété. Les gamins s'activent aux dernières tâches de la journée avant l'heure de détente du soir.

La petite rouquine, Yüle, a tôt fait de rentrer les poules à l'abri des prédateurs, remettre litière et foins aux lapins, arroser les pois et les fleurs de Mà. Flanquant l'arrosoir en vrac, elle court, le chien enthousiaste sur les talons, vers les prés.
Quelques minutes après, son frère prend sensiblement le même chemin, semant ses sabots au milieu de la cours, puis la sœur, qui s'efforce de ne pas trop presser le pas.

Tapie à la manière des chats entre les herbes folles, la renarde saute, toutes mains tendues devant elle. Face à l'échec, sa motivation ne fait, elle, que croître. Quand enfin ! Elle tient dans ses mains le précieux sésame.

- J'en ai un ! Un gros ! L'enfant danse d'un pied sur l'autre, gardant ses mains jointes en cage.
- Moi j'en ai deux grosses vertes ! Caaat ! Caaat ! Viens ! Laisse tomber !

Cat arrive, un bocal de confiture vide à la main, elle le débouchonne et offre l'ouverture à son frère.

- Vas y Finn, mets les d'dans.
Deux sauterelles vertes issue des plus grandes lignées de ravageurs atterrissent dans un petit -poc- sur le verre.
- A toi ! Transmission du bocal à la benjamine du trio
- Tu crois pas qu'ils vont se manger entre eux ?
- Mais non, enfin j'crois !
Répond l'aînée
- J'veux pas qu'elles mangent Alphonse !
- Elles vont lui gober la tête comme ça.


Et Finn de mimer, bras tendus, grimaces à l'appui, l'horrible scène. Avec le délice de la peur feinte, sa jeune sœur pousse un petit cri strident et, tout à son jeu, oublie d'en tenir correctement ses mains. Le grillon lui, n'oublie pas de sauter.

- J'ai perdu Alphonse ! Reviens petit criquet, on te donnera pas aux sauterelles !
- Ouai, reviens Alphoooonse !


Les enfants renoncent vite et s’assoient ensemble. L'herbe rêche gratte un peu. Ça devise à bâtons rompus sur le régime des sauterelles

- Cat, tu crois qu'elles nous mangeraient si y'avait rien d'autre ?
- T'inquiète, si y'a plus rien, j'suis sure qu'elles boufferont les sinos.
- Ah ah ! On leur fera à la sauterelles à ces raclures !
- Wouuuh
- Ouai, c'est la guerre !


Les rires, les blagues, la surenchère fuse.
La guerre ! C'est comme une vieille tante lointaine dont on parlerait à chaque repas sans jamais la voir. On redoute qu'elle vienne un jour taper à notre porte et qu'on se confronte à sa moustache et son odeur de vieux chat, mais dans le fond, on est convaincu que ça n'arrivera pas.

C'est un beau soir d'été.

Au loin du côté de l'orage deux hérauts en armure cavalent sur la route sinuant vers eux. Petits points grossissants, annoncés par un voile de terre bouffant derrière les sabots de leurs montures.

Ils ne le savent pas encore. Certaines visites arrivent précisément quand on ne les attend pas.

_________________
Yüle Van Delbaeth
Eldoriane, dernière recrue de la Gilde des Patrouilleurs


Dernière édition par Yule le 09 Mars 2019, 14:03, édité 1 fois.

Haut
 Profil  
 
 Sujet du message: Saisons
MessagePublié: 08 Mars 2019, 22:25 
Jour 14 elfist fingelien 412 04:55
Hors-ligne
Avatar de l’utilisateur

Inscrit(e) le : 23 Nov 2018, 18:26
Message(s) : 65
Localisation : Sud Ouest
Sixième Automne

A l'orée de la Nuit viennent les confidences et les prières. Ils sont ensemble, mais la pénombre les isole chacun dans leurs pensées. Le nid douillet devient repaire, le familier se fond là où les bougies n'éclairent pas. Màma est là, assise, au coin du feu, elle aussi perdue entre l'ici et son ailleurs. Ils ne sont plus que trois désormais, et ils comptent sur elle seule.

- Mà, nous sommes venus te souhaiter la bonne nuit.

Elle se détourne et force un doux sourire qui ruisselle de ses yeux à sa bouche. Regard ne pourrait être plus caressant que le sien en cet instant.
Le trio se tient là en chemise de nuit, mollets au froid, propres et attentifs. Jamais vraiment sages, toujours l'un pour pousser l'autre du coude. Mais quelque chose a changé aussi en eux. L'insouciance cache quelque chose dans ses replis. Il y a une gravité enfouie sous les rires.

- Approchez donc, canailles.

L'inspection commence. Entre deux baisers et trois brefs câlins.

- Yüle, ses ongles auraient mérités d'être brossés d'avantage. Nous ne vivons pas comme des courte-jambes ici. Finn, ne cache pas les tiennes, tu me feras le plaisir de te peigner avant le coucher. Cat, n'oublie pas les serments.
- Bonne nuit Mà !

L'aînée embrasse Mà sur la pommette, et mène bougeoir à la main sa sœur cadette à leur chambre. Finn lui dort à présent seul. La flamme est posée sur une vieille console qui sert d'autel. La pièce est propre, ordonnée, les rideaux de lins habillent avec sobriété les fenêtres. Les deux poupées de chiffon sur le lit attendent leurs propriétaires, l'air béat éternellement brodé sur la face.

Cat prend la parole, sur le ton de la confidence.

- Nous rendons grâce à votre protection. Nous confions à Vos soins nos disparus.

Yüle dispose quatre petites statuettes un peu grossières de bois, l'une représente manifestement un petit enfant, les trois autres des adultes. Cat jette un regard hésitant, voyant sa soeur tripoter nerveusement ses mains. Elle lui en prend une finalement et la serre fort dans la sienne.

- Veillez s'il vous plaît sur ceux qui nous manquent.

Et ensemble de clore le rituel d'une même voix :

- Nous serons loyales, nous serons sincères. Nous nous tiendrons devant vous droites comme le juste devant la lumière. Dans la confiance de l'Etre.

Cat souffle la bougie. Elles se glissent sous les draps frais, un peu trop frais. L'une contre l'autre, c'est le moment des confidences.

- Il va revenir Cat ?
- Il nous a promis !
- Je sais mais... hmpf...


Un petit coup de coude adroitement placé vient taire toutes objections ou poisse. Le silence à la rescousse des pensées qu'on ne doit pas s'avouer. Long, long et impossible de le briser. Et au bord des lèvres ce qu'il ne faut pas formuler. La rouquine le mâche et remâche encore, sans s'autoriser à cracher le morceau. Elle sent sa sœur mollir dans le poids du sommeil. Et puis à un moment, elle dort tout à fait. Sa chaleur contre la sienne, leur deux cœurs à l'abri sous la couette. Tout peut être dit, aux oreilles qui n'entendent pas.

- et si il revient pas... comment on fera ? et Mà ?

Soulagée de son fardeau, elle roule sur le côté et s'endort enfin, un sommeil de juste, un sommeil d'enfant.

Au coin du feu, une mère soupire.

_________________
Yüle Van Delbaeth
Eldoriane, dernière recrue de la Gilde des Patrouilleurs


Dernière édition par Llaria le 10 Mars 2019, 08:55, édité 1 fois.
comptabilisé en notoriété ainsi que les 3 précédents.


Haut
 Profil  
 
Afficher les messages publiés depuis :  Trier par  
Publier un nouveau sujet Répondre au sujet  [ 4 messages ] 

Le fuseau horaire est UTC+1 heure [Heure d’été]


Qui est en ligne ?

Utilisateur(s) parcourant ce forum : Aucun utilisateur inscrit et 1 invité


Vous ne pouvez pas publier de nouveaux sujets dans ce forum
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Vous ne pouvez pas éditer vos messages dans ce forum
Vous ne pouvez pas supprimer vos messages dans ce forum

Recherche de:
Aller vers :  
Powered by phpBB® Forum Software © phpBB Group
Traduit par Maël Soucaze et Elglobo © phpBB.fr