Forums des Landes Eternelles
http://www.landes-eternelles.com/phpBB/

Le galdur poète
http://www.landes-eternelles.com/phpBB/viewtopic.php?f=24&t=17571
Page 1 sur 1

Auteur:  gregoraint [ 27 Mars 2010, 17:36 ]
Sujet du message:  Le galdur poète

Gregoraint était un galdur, assez agé, il c'était intéressé a la poésie et, même si se n'est pas ce qu'on atendrait d'un galdur, décida d'écrire lui même un receuil.Il alla a la taverne du nain joyeux et comenca a écrire son premier poéme.

LA RIVIERE
Belle riviére,
Coulant prés des champs viviére,
Partant de la Terre,
Tu rejoindras un jour la Mer,
Belle et translucide,
Dans ton lit tu transporte la vie,
Ta clarté limpide,
Fais de toi un nid,
Le nid de la vie.


Sur se, il referma son receuil, content de son début.
[HRP]Si vous avez des choses a dire, poster les[/HRP]

Auteur:  gregoraint [ 28 Mars 2010, 15:35 ]
Sujet du message:  Re: Le galdur poète

Gregoraint décida qu'il écrirait aussi des fables et des épopées.Voila le poéme sur l'amour:

AMOUR

L''amour, étrange sensation
Tant elle fait légion,
Il ya l'amourette,
Qu'on retourne sous toute ces facettes,
Et on se demande qu'elles personnes la fait télement ces éphémere et bête,
Ou alors,
L'amour a mort,
Si c'est la premiére qui vous corespond,
Alors a quoi bon,
Mais si c'est la deuxiéme,
Restez-vous mêmes.



Et sa premiére fable:

MORT POUR L'OMORTALITE

Il y avait un galdur, un nain et un humain.
Ils avaient entendue parler d'une fontaine donnant l'imortalité.
Aprés moulte recherche, ils trouvérent ou la trouvé.
Ils marchérent sur le chemins de la fontaine et trouvérent un rocher avec cet inscription:
"il n'y a pas de proportionalité dans l'art des landes"
Ils réfléchir et comprire que l'art des landes désigne le combat, donc la force, et que les nains, petit et gors, était trés fort.
Le nain se raprocha du rocher et le souleva, le galdur et l'homme purent passer mais le nain mourut de fatigue.
Les deux aventuriers continuérent et arivérent a une riviére ou il y avait se panneaux:
"ta position au milieux parfait te fera flotter"
Ils réfléchirent et comprirent qu'il parler de l'humain: moyennement grand, moyennement fort, moyennement gros, moyennement tout, il se jeta dans la riviére et servit de bateau mais finis noyer.
Le galdur ariva seul au début d'une colline ou il était marqué:
"tu grimperas avec ta force et ton courage"
Le galdur grimpa et, ariver a alfin, mouru de fatigue.

MORALE

On recherche l'imortalité depuis des temps imémoriaux, mais cet quéte a toujours finis a la mort de soi et de son entourage.

Auteur:  gregoraint [ 11 Avr 2010, 14:37 ]
Sujet du message:  Re: Le galdur poète

Le bon, le fanfaron, le peureux et la gargouille

Trois jeune homme, un fanfaron, un bon et un peureux,
Venait tout trois de combattre une gargouille
Le fanfaron, la tua du premier coup car elle était gravement blessé,
Il en revint tout plein d'orgeuil,
Le bon, tua, en forcant moyennement, une gargouille dans un bon état
Il revint tout content,
Le dernier, fuya car il avait peur,
Et revint audieux et déshénorer,
Le l'endemain, il y décidére dans combatre d'autre,
Le fanfaron, ne prit pas ses précautions et se fit tué,
Le peureux, fuit encore mais se fit ratrapé et tué,
Le bon gagna encore, il trouva sur la gagrouille des habits et des équipements et les pris,
C'était ceux de nos bon amis,
Et comme il avait un coeur énorme il les leurs rendit.

Morale:
A avoir la téte trop grosse ell éxplose, a l'avoir trop petite elle disparait, mais l'avoir a la bonne taille est utile.Un combatant sachant clculer ses capcités est un bon combatant, entrainait vous a sa est trés important.

Page 1 sur 1 Le fuseau horaire est UTC+1 heure [Heure d’été]
Powered by phpBB® Forum Software © phpBB Group
http://www.phpbb.com/