Des travaux à Starenlith

Cette taverne de l'Île du Trépont, accueille les aventuriers depuis le début de la colonisation des Îlots Centraux. Venez-donc boire un verre, parler de tout et de rien, dans la bonne ou la mauvaise humeur !
Avatar de l’utilisateur
Leowin
Messages : 437
Inscription : 02 mai 2018, 10:46

Des travaux à Starenlith

Message par Leowin »

Cela faisait plusieurs lunes que des Travaux avaient débuté sur le Territoire Haut-Elfe. Ceux-ci avaient été brièvement annoncés sur les ondes communes, mais le bruit et les trajets d'ouvriers entre le port et Corren devaient éveiller quelques interrogations.

De nombreuses bûches, barres de fer et d'acier avaient également été transportées au bord de l'Enur juste avant la frontière avec la Cité du port. Les ouvriers s'attelaient à tailler, couper et peaufiner les bois qui serviraient à la construction du barrage entre Starenlith et la Cité du Port. Une trappe avait été préalablement définie sur les plans pour éviter l'appauvrissement de l'Enur après le barrage et au contraire éviter une quelconque inondation de la cité du Port une fois la procédure suivante enclanchée. C'est ce que s'évertuait à penser Leowin en observant les travailleurs, une manière à elle de se conforter dans l'idée que tout se passerait bien.

Alors, c'était avec un grand sourire et un panier de fruits frais sous le bras que Leowin s'annonçait auprès des travailleurs. Certains d'entre eux étaient beaucoup trop occupés et avaient fait simplement un geste de la tête en guise de salut. D'autres, s'octroyaient une pause et croquaient dans les mets juteux. La jeune elfe se rendait compte que quelques uns ronchonnaient discrètement à l'idée de n'avoir que des fruits et pas assez de viandes. Elle y penserait pour les prochains jours.

***

Les travaux allaient bon train. Le barrage semblait prendre forme. Le peuple Haut-Elfe ne pouvait plus reculer. Une si vieille idée émise par des Elfes certainement inconnus maintenant par la plupart des aventuriers, mais qui avaient su marquer leur temps, allait enfin voir le jour. Une idée qui s'était transformée en projet, mais qui événements et routine faisant, n'avait pas pu être aboutie. Mais enfin, après plusieurs fingeliens à croire encore et encore à ce projet, le voici qui était en marche. Cela n'aurait pas été possible sans la détermination du peuple tout entier qui avait cru à un si grand rêve.

Après tout, qui pouvait croire qu'un peuple se serait engagé dans un projet aussi faramineux tel que l'arrêt de la progression du désert et son possible reverdissement. L'idée était inconsciente, irréalisable et même aberrante pour certains. Pourtant, c'était main dans la main que les Hauts-Elfes avaient à cœur de voir des pousses sortir de la terre de Starath Lin. Le chemin serait long, les autres peuples allaient peut-être rire d'un projet si grotesque. Peu importe, les choses étaient dès à présent lancées. Le barrage était donc une première étape à ce long processus.



Du côté de Corren le paysage se modifiait également. L'ancien temple était désormais démoli, les ouvriers avaient pris soin d'abattre les murs de pierre puis avaient enlevé la plupart des gravats. Maintenant, c'est à un sol poussiéreux et en chantier que laissait place le temple. Les Hauts-Elfes avaient pris la décision d'entamer une rénovation de Corren afin que la ville soit à la l'image du peuple et ne soit plus laissée à l'écart. Le temple était donc le premier bâtiment à profiter de l'ambition du peuple entier.
Ce n'était donc pas sans un pincement au coeur que le peuple et les aventuriers Hauts-Elfes avaient regardé les murs du temple s'effondrer. Mais, c'était le mal par lequel ils devaient passer pour obtenir le Corren de leur souhait.


Il était temps d'annoncer publiquement le départ des travaux. Starenlith, d'un point de vue économique ne pouvait pas être fermé aux autres peuples bien longtemps. Les aventuriers et natifs avaient le droit de fouler ces terres. Starenlith est un grand territoire, il ne faut pas priver les aventuriers et natifs de sa beauté.

On lisait souvent dans les livres d'histoire que les Elfes étaient connus pour vivre dans des forêts, entourés de verdure, sauf, peut-être, leurs cousins sombres. Ce n'est donc pas par prétention que le peuple Haut-Elfe s'engageait dans cette entreprise risquée, mais pour s'identifier, encore plus qu'actuellement, à son territoire. Trop longtemps le peuple avait rêvé et pensé à des plans, il était temps de tout faire pour les réaliser.

Après plusieurs visites et discussions, la décision était prise : les frontières de Starenlith ouvriraient à nouveau.
Le peuple Haut-Elfe a écrit :

Jour 16 du fingel du fingelien 418

Le peuple Haut-Elfe a entrepris de longs travaux dans son territoire afin de stopper la progression du désert.
Un barrage a vu le jour au sud de l'Enur en prévision de la suite de ce projet qui nous tient à coeur. Toutes les précautions seront prises pour qu'il n'y ait aucune incidence sur le territoire et la vie des autres peuples.

Du côté de Corren, le temple a été démoli. Un chantier de reconstruction est en cours.

En concertation avec notre peuple, nous ne souhaitons pas fermer les portes de notre territoire plus longtemps.
Les habitants de Corren, mais également les nomades du désert ont besoin de faire tourner leur commerce.

Cependant, nous serons vigilants aux comportements des voyageurs. Le respect des chantiers est de mise. Tout vandalisme ou conduite néfaste sera sanctionnée par le peuple Haut-Elfe.

Les routes serviront à acheminer les matériaux nécessaires au bon déroulement des travaux. Soyez donc indulgents si les routes sont parfois encombrées et poussiéreuses.

Que votre retour à Starenlith soit le plus agréable possible,

Avec sincérité,

Le peuple Haut-Elfe.
Leowin de Garnalorel.

Avatar de l’utilisateur
Leowin
Messages : 437
Inscription : 02 mai 2018, 10:46

Re: Des travaux à Starenlith

Message par Leowin »

Tous les jours, Leowin prenait le temps de traverser le désert de Starath lin. Tout d'abord pour consolider ses souvenirs d'un paysage qui disparaîtra peut-être un jour et ensuite pour repérer les points stratégiques pour une irrigation efficace.

Au sud, le barrage trônait fièrement. La trappe laissant l'eau s'écouler entre la cité du port et la région de Starenlith était encore ouverte. Celle-ci serait fermée au moment venu, afin d'éviter tout problème avec le territoire adjacent. L'idée n'étant pas de contrarier les Sinans. A cette simple pensée, Leowin fronça les sourcils, détourna le regard et se mit en chemin vers Corren.

Le temple aux mornes pierres avait disparu. Seul le portail était encore présent sur le sol. Les travaux pour sa reconstruction commenceraient bientôt. Il fallait attendre l'acheminement des matériaux. La jeune elfe s'empressa de sortir son calepin afin d'y noter ses idées : des fleurs à cet endroit là, un banc ici... L'intérieur se devait d'être chaleureux et donner envie aux aventuriers et Natifs d'y entrer pour s'y recueillir. Leowin s'assit sur l'herbe, songeuse. Elle imaginait les murs se hisser devant elle puis secouait vivement la tête lorsqu'une mauvaise idée lui venait. Elle resta ainsi plusieurs heures. Les villageois avaient pris l'habitude de la voir venir ici, dessiner les nombreux croquis qui lui serviraient à aiguiller les architectes et bâtisseurs en charge du projet.

Leowin se leva en fin de journée, les fesses endolories par le sol. Elle se dirigea ensuite comme à son habitude vers la taverne de Corren où elle prenait plaisir à discuter avec les villageois. C'était un moment de rencontre et de partage, au milieu de toutes ces invasions et cette atmosphère pesante liée aux hommes en noir.

Après deux bonnes heures d'échanges et de rires, Leowin salua l'assemblée d'un grand sourire avant de sortir de la Taverne, prête à partager ses idées de la journée.

Le projet suivait ainsi son cours, laissant les natifs et le peuple Haut-Elfe dans leurs songes. Le territoire de Starenlith cesserait-il d'être déserté de la sorte et le commerce deviendrait-il prospère après tous ces changements ?

Le temps le dira.
Leowin de Garnalorel.

Avatar de l’utilisateur
Leowin
Messages : 437
Inscription : 02 mai 2018, 10:46

Re: Des travaux à Starenlith

Message par Leowin »

Depuis la cérémonie, Leowin passait son temps à traverser le désert de Starath Lin entre deux méditations.
Les pluies se faisaient de plus en plus intenses, et les bras commençaient à prendre forme. Le bras nord semblait prendre la forme convenue préalablement par le Gardien Atey'ch. Leowin était plutôt rassurée de la tournure du projet. Cela semblait fonctionner à merveille. Même le barrage tenait la route, et aucune inondation ou débordement de l'Enur n'a été alerté du côté de la Cité du Port.


Après plusieurs jours de longues pluies, Leowin inspecta les lieux. La rigole nord continuait sa formation, mais la rigole ouest s'élargissait plus que prévu. Alertée par le problème, elle avait essayé d'enrayer le problème sans grand succès.
La pluie battait son plein lorsque le sol s'affaissa autour de l'ancienne caverne de Grim. Afin de sécuriser les lieux, les sentinelles avaient vérifié que l'intérieur était bien vide. Leur surprise fut intense lorsqu'elles virent le sol inondé d'eau.

Après, avoir fait appel à des experts, ils expliquèrent que sous l'ancienne caverne de Thyl Dur se trouvait certainement une source d'eau. La pluie ne cessant pas de tomber, la source avait fini par atteindre sa capacité maximale et avait inondé le lieu. Désemparés devant ces événements, les Hauts-Elfes avaient décidé de condamner la caverne pendant un temps, espérant que le sol se stabilise. Ce ne fut pas le cas. Le sol imbibé ne soutenait plus les murs de la caverne, et le nouveau bras de l'Enur s'élargissait un peu plus chaque jour.

Une semaine plus tard, la caverne de Grim avait été totalement ensevelie par les eaux.

Starath Lin se transformait, le coude de l'Enur formait une presqu'île. L'arbre centenaire prenait sa place aidée par la potion de croissance, les premières pousses apparaissaient. Tout n'était donc pas parfait, mais cela promettait de grands changements.


Leowin passa délicatement ses doigts dans les premiers brins d'herbe, le sourire aux lèvres. Quel plaisir de voir un projet de cet ampleur prendre forme. Comme elle aimerait observer la surprise sur les visages des premiers aventuriers Elfes à l'origine de cette idée.
Cependant, Leowin se pinça les lèvres devant les vestiges de la caverne. Heureusement que Grim avait accepté de s'installer dans Thyl Dur à temps. Les conséquences auraient pu être plus importantes.


Le cœur du désert restait encore sec mais l'espoir des elfes était indéfectible, l'irrigation marcherait, et le sol verdirait.
Désormais, ils en étaient persuadés.
Leowin de Garnalorel.

Avatar de l’utilisateur
Leowin
Messages : 437
Inscription : 02 mai 2018, 10:46

Re: Des travaux à Starenlith

Message par Leowin »

Jour 27 du fingel du fingelien 427, voilà déjà plusieurs semaines que le peuple Haut-Elfe pouvait s’aventurer dans leur désert qui n’en était déjà plus vraiment un. L’herbe poussait délicatement donnant l’impression d’un doux duvet. Le paysage terne et sec du désert ressemblait à un tapis infini verdoyant. Les arbres épuisés par le temps dévoilaient désormais leurs plus belles fleurs. Les natifs et les aventuriers se plaisaient à organiser quelques retrouvailles autour d’un bon pique-nique sur l’herbe fraiche. Près de l’Enur, les enfants pouvaient se baigner pendant que leurs parents installaient les nappes et sortaient des paniers d’osier les victuailles produites sur le sol de Starenlith. Tous donnaient l’impression que l’ancien désert n’était qu’une vieille légende pourtant le chemin vers ce paradis vert ne fut pas de tout repos.

***
Depuis l’incantation magique d’Atey’ch, fortifiant l’Enur et provoquant de nouvelles embouchures dans le sol du désert, le peuple Haut-Elfe n’avait cessé de réfléchir à la manière de mener à bien leur grand projet. Maintenant que le sol offrait une meilleure irrigation la pousse de nouvelles plantes devait alors être plus propice. Pourtant le terrain ne semblait pas répondre aux attentes du peuple. Les Hauts-Elfes ne s’imaginaient évidemment pas créer un deuxième Val d’Alganiel mais espéraient au moins fouler de verts pâturages aux arbres fruitiers ou autres prodiges de la Mère Nature. L’intervention d’Atey’ch avait su redonner de l’espoir et pousser les Hauts-Elfes à réfléchir à la suite. Ainsi, ils préparèrent le sol de bien des façons. Certaines méthodes semblaient relever de la folie pour les autres peuples notamment cet étrange jour où les aventuriers Elfes avaient enterré les dépouilles des créatures sauvages dans leur désert afin d’en améliorer la fertilisation. Les autres peuples avaient considéré cet acte comme honteux et abominable. Pourtant dans l’esprit des Hauts-Elfes, il s’agissait de rendre à la terre ce qu’elle avait produit. Dans les faits, l’idée était effectivement douteuse et ces manœuvres ne semblaient pas avoir d’effet sur la pousse de nouvelles racines.

Les aventuriers se regroupaient régulièrement pour discuter de ce vaste projet sans trouver de solution concrète. Ils firent appel à Eladriel, Prêtresse du Bois, qui était évidemment la plus à même d'apporter des réponses aux questions suspendues. Très rapidement, un lien direct fut établi entre le Val dAlganiel et Starenlith. Les Landes sont connectées, vivantes et forment une seule âme. La forêt ancestrale du Val pouvait être une source d’énergie importante et fortifier la nouvelle végétation à venir. Le chemin serait évidemment long pour obtenir des résultats mais à nouveau l'espoir inondait l'esprit du peuple Haut-Elfe.
Lors d’une réunion discrète, Eladriel et certains Hauts-Elfes, se sont rendus dans le Val afin d’y trouver quelques boutures potentielles. Ils recherchaient des branchages au sol encore empli de cette énergie perceptible uniquement par les plus sensibles. Précieusement, ces branchages ont été récupérés puis mis en terre à des endroits stratégiques des Terres de Starenlith : cinq à l’emplacement du temple du bois et un autre dans le coude de l’Enur. Tous espéraient que l’unité des Landes permettrait de lier le Val à Starenlith et d’enrichir la terre. Après quelques maladresses et rires échappés – qui resteront dans la mémoire d’une poignée d’Elfes-, le sol était prêt à accueillir la cérémonie tant attendue : la plantation des graines d’Arbres Ancestraux.

Ils convièrent les grands prêtres et prêtresses des Ilots ainsi que les aventuriers intéressés par les événements. Les Hauts-Elfes, conseillés par la Dame Eladriel, écartèrent le prêtre du métal, Néraclos, ne voyant pas ce qu’un esprit éloigné des convictions Elfiques pouvait apporter de positif à ce rituel. Ainsi, la cérémonie se déroula dans un calme paisible et serein. Chaque grand prêtre bénit les graines et lia l’esprit à la terre. Tout le monde semblait apaisé devant ces scènes de communion. Les Hauts-Elfes étaient ravis car ils voyaient déjà la réussite de ce grand projet. Dans leur esprit, l'espoir était remplacé la fierté d’avoir accompli un projet d’une si grande envergure. Les aventuriers Hauts-Elfes endormis et disparus depuis des dizaines de fingeliens pouvaient être fiers de cette nouvelle génération. L’achèvement était tout près.

Les premiers résultats furent rapidement visibles. Les arbres avaient rapidement obtenu une taille importante grâce à une potion de croissance, et de jeunes pousses verdissaient le sol. Le paysage changeait, les sourires se dessinaient sur les visages. Ils avaient eu raison d’y croire car la fin d’un long voyage était finalement arrivée.

Enfin.
Peut-être pas.
Leowin de Garnalorel.

Avatar de l’utilisateur
Leowin
Messages : 437
Inscription : 02 mai 2018, 10:46

Re: Des travaux à Starenlith

Message par Leowin »

Neraclos avait prévenu les Elfes, les arbres étaient rongés par un mal que nul ne pouvait arrêter. Ils étaient figés dans le temps, endormis dans un froid glacial qui les empêchait de se développer et les tuait à petit feu. Le projet des Hauts-Elfes avaient réveillé les Landes et fait remonter à la surface des douleurs passées. C'est ce que le prêtre du Métal maintenait dans son discours froid et austère.

Il fallut quelques jours avant que les Hauts-Elfes fassent le lien entre la souffrance de la végétation et l'événement tragique de l'antre du Releveur. La plupart des jeunes aventuriers présents ne connaissaient même pas son existence, mais la mémoire des anciens leur permis d'y voir plus clair. Ils apprirent que des dizaines de fingéliens auparavant un groupe de natifs et d'aventuriers invoquèrent un Ancêtre dans le temple du Releveur. Certains peuples, dont celui des Hauts-Elfes, inquiétés par cet événement voulut l'arrêter d'une manière assez brutale. Les conséquences furent non négligeables et quatre natifs Sinan ne survécurent pas. Les sinans avaient alors accusé les Hauts-Elfes ainsi que la Licorne d'être responsables de ce bain de sang. Malgré tout, la licorne avait été remerciée pour ses actions et une pommeraie avait été plantée en son honneur.

Les aventuriers Hauts-Elfes qui ne connaissaient pas cette histoire ne pouvaient se fier qu'aux récits écrits et aux versions très personnelles de chacun. Finalement, ils ne savaient plus si Neraclos ne se servait pas de cette histoire pour tourner la situation à son avantage. Le peuple Elfique gardait les mains liées sans solution convaincante devant eux. Ils devaient trouver un moyen de rétablir l'équilibre ou le mal rongera définitivement la végétation de Starenlith, celle du Val et peut-être même des Landes entières.

L'esprit du Métal, à travers Neraclos, désirait 4 vies innoncentes en échange de celles perdues. Les Elfes ne pouvaient s'y résoudre et refusèrent. Ils réfléchissèrent à plusieurs solutions. Aucune ne semblait convenir. Sauf une. Elle semblait intéresser Neraclos et fut finalement choisie.
***
Les Hauts-Elfes avaient finalement cédé la caverne sud de Starenlith aux Sinans car de celle-ci émanait l'aura du métal. Neraclos bénit les arbres du territoire et ils furent libérés de leurs maux. Lors de cette journée aussi terrible que soulageante pour le peuple Haut-Elfe, l'entrée de la caverne fut scellée. Après avoir trouvé l'entrée secrète pour y accéder de nouveau, Leowin tomba sur un scène macabre. Le point d'eau de la caverne était devenu une marre de sang. L'elfe ne voulait pas imaginer ce qui avait été réalisé ici.
***
Le sol du désert était devenu vert et les arbres fleurissaient de nouveau. Les Elfes ne songeaient plus aux événements passés et souhaitaient avancer vers un futur plus sain. Ils y croyaient. Les piques niques allaient bon train, les chasses aux trésors, les rires et la joie.

Pourtant, lorsque Sylve se mit à chercher la licorne pour lui prendre un de ses crins, elle ne la trouva nulle part. Les aventuriers la cherchèrent avec elle, en vain.
Il ne fallut pas longtemps pour faire le lien entre sa disparition et le projet récemment terminé des Hauts-Elfes.

L'inquiétude était à son apogée, l'espoir avait disparu. Qu'était devenue la licorne ? Les Hauts-Elfes et les autres peuples connaîtraient-ils un jour la vérité ?
Leowin de Garnalorel.

Répondre