Poèmes d'un Bleu.

Toute contrée étrange et aventureuse attire son lot de héros. Mais que seraient ceux-là sans un poète pour chanter leurs exploits ?
Zatochi
Messages : 188
Inscription : 05 oct. 2009, 18:03

Poèmes d'un Bleu.

Message par Zatochi »

*Zatochi écrit sur son carnet des mots qu’il a pensé.*


Un homme bleu assit
Sur le sable tout petit
Avec un air malheureux
Manipulant ainsi ses mains de feu.
Il pensé à une demoiselle
Il la voyait avec des ailes
Il croyait qu’elle était un Ange
Mais elle se montra plus étrange.
Lui seul l’aimé
Enfin c’est ce qu’il croyait
Et il vit arriver cet homme
Qu’il avait pourtant à la bonne
Le voyant l’embrasser
Et ses ailes brillées
Il savait qu’il n’était pas pour elle
Malgré toutes ces querelles
Avec l’homme qu’elle aime
Il était si bien avec elle.


*Zatochi referme son carnet*

((Pour toutes les personnes dans son cas))



*Zatochi écrit sur son carnet des mots qu’il a pensé.*


L’homme bleu était libéré
Assit tout seul en été
Il était fier
D’avoir quitter cet amour éphémère
Il semblé délester
D’un poids finalement très léger
Mais cet amour vivait encore en lui
Malgré ce mal et ce dépit
On ne pouvait le voir gaîté
Une nouvelle fille a aimé
Voulant ainsi oublié
L’amour qu’il a put donner
A un être pourtant si parfait
Mais il n’arriva jamais
A l’oublié.

*Referme son carnet*

((Pour toutes les personnes dans son cas))



*Zatochi écrit sur son carnet des mots qu’il a pensé.*


Le jour où ils se sont mariés
Il était très énervé
Et il tuait
Tout ce qu’il pouvait
Son amour pour elle
Le déchirait de plus belle
Quand elle l’a épousé
Il s’est mit à pleurer
Toutes les larmes qu’il avait
Pensant ainsi être libérer
De tout ce qu’il avait endurer
Je ne tomberai plus dans le piège
Disait-il en souriant
Repensant à ce qu’on lui disait
Quand il ne savait pas très bien marcher
L’amour est éternel
Et encore plus quand elle est belle.

*Referme son carnet*

((Pour toutes les personnes dans son cas))



*Zatochi écrit sur son carnet des mots qu’il a pensé.*


On s’est aidais
Mutuellement dans ces contrés
Pour ainsi dire
On s’est adoré
Un ami cher
Malgré toute les insultes et les injures
Je le défendais et ça je l’jure
Pendant des Fingeliens
On s’est tenu la main
Pour tous les métiers sans lendemain
Et après plusieurs Fingéliens d’absence
Je lui tends les bras et cœur ouvert
Il me rejette comme une vieille barre de fer
Qu’on aurait oublier au fond d’un dépôt
Et que quelqu’un serait venu nous en débarrasser
Il m’a jeté
J’étais effondré
Quand il m’a annoncé qu’il s’en allait
Et qu’il ne m’a pas aidé
Et il ne m’a rien donné pour me soigner
Moi qui m’étais fait torturer
Et il est parti
Sans s’excuser
Je n’oublierai jamais
Sont geste envers moi.


*Referme son carnet*

((Pour toutes les personnes dans son cas))



*Zatochi écrit sur son carnet, des mots qu'il a pensé*

J'ai découvert la nécromancie
En voyant un Galdur
Qui redonnait la vie
Assit sur des la pierre très dur
J'ai aimé le concept
De Redonnais la vie aux morts
Et très vite je suis devenu adepte
J'ai fais sa pour les morts
Pour qu'ils puissent revivre
Quelques minutes
Je pensais bien faire
Quand j'ai invoquais
La plus puissante des créatures
J'ai observais la folie destructrice
De ce monstre que je croyais factice
Alors j'ai arrêtais
Toutes activités.

*Zatochi referme son carnet*
Zatochi
Édile du peuple Bleu
Maître Artisan

Adepte de Denetos

Répondre