Guerre civile d'Irilion

Ici, tout aventurier ou natif peut trouver des brèves, des comptes-rendus et des quotidiens ayant trait à l'actualité des îlots centraux.
Coursier
Messages : 1028
Inscription : 03 janv. 2008, 11:08

Guerre civile d'Irilion

Message par Coursier »

Vous trouvez un mémo incomplet resté sur le bureau de l'Archiviste au Palais de Tarsengaard.
Chronologie des événements d'irilion liés à la Guerre Civile du Finelien 416.

Une jeune Galdure lance des défis à tous ceux qu'elle croise en Séridia. Elle se nomme Hrunegret et doit prouver sa valeur dans tous les ilots pour que le Grand Chef Herm l'accepte comme adversaire pour le Duel du Grand Chef. Elle se rend compte que les aventuriers séridiens sont puissants, bien plus puissants qu'elle, et se lie d'amitié avec certains. Elle apprend beaucoup auprès d'eux et notamment du Galdur Borgal Froide Lame, Maitre d'Arme, qui lui prodigue de nombreux conseils.

Hrunegret met en pratique rapidement ce que son Maître d'Armes aventurier lui enseigne et progresse très vite. Elle se montre capable de défendre les régions glacées d'où elle est originaire contre trolls des neiges et Yétis des Glaces. On apprend lors d'une de ces batailles qu'elle est la file de Lodarp, le Lancier, et de Mengor, gérante du dépôt d'Iscarlith. Elle parle aussi très souvent de sa grand-mère maternelle Uynegret, Chamane d'Iscarlith et très grande apothicaire.

Hrunegret est en colère contre Herm car elle estime qu'il est un mauvais Grand Chef en plus d'être sans honneur. Elle dit qu'il ne respecte pas les traditions. Herm se montrerai selon elle égoïste, ne s'occupant que des problèmes de son Clan, et écrasant les autre Clans pour garder la main mise sur toutes les richesses. Il néglige la sécurité d'Irilion en privant les Clans du matériel nécessaire à leur défense, en rationnant les denrées alimentaires, en taxant les productions. Les Nains seraient traités comme des esclaves.

Hrunegret décide donc de le défier pour le Duel du Grand Chef afin de prendre sa place. Elle vient lui annoncer son intention. Il refuse de convoquer l'Assemblée des Gouverneurs, nécessaire à la validation du Défi. Elle va donc trouver les Gouverneurs, pour que eux, imposent cette Assemblée. Mais ceux qui au préalable lui avait montré un visage favorable se dédisent.

Hrunegret suscite la sympathie chez les Aventuriers séridiens. Elle tisse un fort lien d'amitié avec l'eldorian Syragonn. Elle apprécie la naine Panelle pour sa puissance et pour lui avoir permit de se perfectionner en duel.
Au contraire, elle est très désagréable avec la sinane Llariarith. Elle pense que tous les sinans sont des perfides manipulateurs et ne veut rien avoir à faire avec eux. Cependant, son point de vue évoluera avec l'enseignement qu'elle suivra à Arius auprès du Doyen. Elle entend alors les conseils de la sinane aventurière, sans pour autant vouloir lui donner raison ouvertement.

Thyllesine, d'Enos, Régente de Séridia, a vent de ces troubles en Irilion et y voit l'occasion d'avancer vers l'un de ses buts : l'union des deux continents vers un but commun. Elle souhaite aider la jeune prétendante à monter sur le trône d'Irilion pour pouvoir tisser des liens diplomatiques forts. Si forts que la nouvelle Cheffe serait ajouté comme membre du Conseil des Ediles.

Mais, Thyllesine sait qu'elle doit manoeuvrer avec discrétion et délicatesse. Elle missionne les peuples aventuriers pour enquêter sur divers aspects du problème.

Les aventuriers Eldorians tissent des liens étroits d'amitié et de conseils politiques avec Hrunegret. Syragonn est considéré comme un ami par la jeune guerrière.

Les aventurier Nains rencontrent le Gouverneur Nain Thurdil. Il leur apprend que suite à la première demande de Défi de Hrunegret, d'étranges évènements se sont produit sur les territoires nains. Des rongeurs agressifs attaquant les jeunes nains, des maladies s'abattant sur la population. Des murmures dans les ombres et des disparitions. Les Nains prennent peur et ne répondent pas à la demande d'Assemblée des Gouverneurs. Mystérieusement, quand il est acté que l'Assemblée ne se tiendrait pas, tous ces événements inquiétants cessent. Il confirme aussi les mauvais traitements de la part des Deregden et des Zirak, considérant les Nains comme leurs serviteurs, pas comme des partenaires commerciaux.

L'Augure Llariarith veut questionner le Doyen d'Arius. Malheureusement, une invasion frappe durement Arius avant que le rendez-vous ne puisse avoir lieu. Un homme suspect, encapuchonné, lance des hordes monstrueuses contre l'Université de magie et sa bibliothèque. L'incendie qui se déclare endommage une bonne partie de la collection d'ouvrage. Le Doyen est grièvement blessé et intoxiqué par les fumées avant d'être exfiltré vers le port. Il est envoyé pour sa sécurité en Irinveron, et reçoit des soins auprès de Uynegret, la guérisseuse Chamane.
L'assaillant est blessé par Phèdre avant de se volatiliser.
Quand le Doyen est rétablit, sa raison semble avoir prit un coup. Il ne reconnait personne et a des propos incohérents. On le ramene à Arius. Son excitation semble lui redonner quelques bribes de lucidité. La Gouverneure Vereqh de la famille Iriss est présente pour organiser le sauvetage des ouvrages rescapés de l'incendie et la reconstruction des bâtiments. Elle semble contrariée de la présence des aventuriers et ne veulent pas qu'ils se mêlent par trop des affaires des sinans d'irilion. Le Doyen pointe l'importance d'un ouvrage sur la généalogie des Zirak. Invoquant la lignée de Venrham. Et indiquant que le Releveur est déjà venu en Irilion.
Il sera par la suite mené un rituel sinan qui orientera vers en lien entre Irilion et Séridia à travers deux frères.

Hrunegret se lance à nouveau dans le démarchage des Gouverneurs. Plus les jours passent, plus elle gagne en réflexion, stratégie, aura militaire. Elle est désormais connue comme une protectrice des Terres du Sud, Hrunegret l'Ecarlate. Le Gouverneur Bjorg du Clan Manat, interrogé par un aventurier Nain, Dwalhor, affiche un soutien indéfectible pour elle. Selon le chef des Manat, Hrunegret aurait aussi acquis le soutien du Gouverneur Nain Thurdil. Par contre, le Clan Idaloran serait encore dans l'espoir d'un retour de l'ancien Grand Chef Kial. Quand aux Iriss, ils sembleraient assez mécontents de Herm et de l'écrasant pouvoir de Venrham mais n'aurait pas jusque là montré de signe de dissidence.

De son côté, Herm nie catégoriquement la polémique. Pour lui, Hrunegret n'est qu'une fillette inexpérimentée, donc incapable de diriger une nation. Faire un Duel serait une perte de temps et trop risqué pour la stabilité d'Irilion. Voilà pourquoi il refuse que le Duel se tienne. Il ne semble pas au courant pour les pressions évoquées par le Gouverneur Thurdil. Il n'est pas questionné sur la véracité des privations subies par les autres clans.

Thyllesine convoque le Conseil des Ediles pour faire le point sur les éléments recueillis par les uns et les autres sur la situation irilionnaise.
[HRP]https://www.landes-eternelles.com/phpBB/viewtopic.php?f=25&t=34261&p=244347#p244347[/HRP]

Kial est invité et missionné comme lien entre séridia et irilion.

Sous l'impulsion des aventuriers, une rencontre est organisée en Séridia entre Kial et Hrunegret. Au fil des discussions où chacun veut être Grand Chef à la place du Grand Chef, il se dessine une volonté d'alliance pour l'avenir d'Irilion. Une entente sur l'organisation militaire du continent emporte consensus. On ne saura pas exactement les termes de l'alliance conclue entre l'ancien Grand Chef et la jeune prétendante au Duel. Chacun ayant deux Gouverneurs de soutien, ils se rassembleraient pour qu'à quatre contre deux, la demande de Duel soit validée.

Peu de temps après, les Adeptes de Denetos reçoivent Hrunegret pour leur faire une proposition d'aide dans sa quête d'honneur et de tradition. Ils proposent de soutenir l'alliance entre elle et Kial, ainsi que d'assurer la sécurité de l'ancien chef durant son séjour en Irilion.

Après quelques mois, l'Assemblée des Gouverneur se concrétise enfin. Kial est escorté par les aventuriers depuis Pierre Blanche vers Idaloran. Ils sont acceuillis au port par le Gouverneur Thurdil et Hrunegret, bientôt rejoint par le Gouverneur Bjorg. Puis arrive Menakra et tout le monde se rend à la réunion à Nargraw Nord, sauf Kial pour ne pas risquer son arrestation immédiate. Les Aventuriers sont interdit dans la salle du trône et doivent attendre la fin de l'Assemblée devant la porte. Personne ne sait exactement ce qui est dit, mais la fureur de Herm fait trembler les portes et les ondes. Les Gouverneurs Nain, Idaloran et Manat (Terres du Sud) se prononcent pour le Duel. Herm , pour le clan Deregden,et Venrham, pour les Zirak, se prononcent contre. La tension est a son comble en attendant la réponse de Vereqh Iriss. Elle valide la demande de Duel, à la surprise de Venrham. Qui tentant de la raisonner, se rend compte que certaines choses à son sujet ont été sorties de l'ombre. Venrham semble se liquéfier sur place. Herm, fou de rage, se rue sur le Gouverneur Thurdil. Hrunegret s'interpose et permet au Nain de fuir et de rejoindre le port à l'aide des aventuriers. Herm lance ses guerriers contre les fuyards et ordonne la fermeture des ports.

La flotte de guerre Deregden sillonne les côtes dans les jours suivant pour faire respecter les restructions de déplacements maritimes. Les blocage des bateaux de commerces mettent en difficulté bon nombre de territoires. Hrunegret et Kial refusent de laisser Herm écraser les peuples qui ont montré leur désaccord avec son règne. C'est le temps de la guerre civile. Kial se charge se préparer une nouvelle flotte pour permettre de retrouver des échanges entre alliés du nord et du sud. Hrunegret profite des derniers bateaux pour prendre la tête des Lanciers du clan Manat et rejoindre les territoires les plus faibles face aux Deregden.

La première grande bataille se déroule à Melinis. Hrunegret y a installé ses troupes et aidé les Nains à préparer leur défense portuaire par la construction de balistes. Mais après plusieurs jours de résistance, une attaque d'envergure est lancée par les Deregden. Les Aventuriers vont prêter main forte. Les troupes de Herm, guerriers Deregden et nécromants Zirak, sont repoussées avec de lourdes pertes.
Hruengret profite alors de la présence des aventuriers pour leur demander des fournitures pour la constitution de la flotte Idaloran. Borgal donne un grand nombre de capes de Persée afin qu'un des navires porte une voile noire aux propriétés identiques à cette cape magique renvoyant les coups. Peu de temsp après, Kial reçoit des dons de plusieurs autre aventuriers ainsi que de la Gilde Les Adeptes de Denetos. Une flotte peut donc se lancer à l'assaut des navires deregden et libérer des lignes de traversées plus sures.

La seconde grande bataille se déroule à Arius. Fief des sinans Iriss, temple de la connaissance irilionnaise, elle a été déjà lourdement touchée par une attaque avant le début de la guerre civile. Comme pour Melinis, Hrunegret vient y préparer les défenses, ayant apparemment eu connaissance d'une attaque imminente. Une fois encore, les Aventuriers viennent se battre aux côtés de l'Ecarlate. Ordre est donné par Borgal et les Adeptes de ne pas tuer les deregden et les zirak, mais de la neutraliser et les faire prisonnier. Borgal allant même jusqu'à donner de la voix et de la télépathie pour les convaincre de renoncer au combat fratricide. Tous tiennent bon jusqu'à ce que la flotte Idaloran puisse mettre fin aux débarquements. Cette fois, des projectiles enflammés sont également lancés pour réduire le port et les balistes en cendre. Si le port peut être sauvé grâce à la réactivité des Aventuriers, la baliste nord s'embrase irrémédiablement, laissant la côte nord libre d'invasion. Là encore, les Aventuriers montrent leur efficacité. L'arrivée de la flotte Idaloran remonte l'espoir dans les coeurs, tous guettent l'évolution des combats au large. Quand les deregden fuient devant la magie du Voile Noire, les cris de joie retentissent. Mais il ne reste de la flotte de Kial que son navire amiral. La victoire n'est pas totale et d'autres territoires toujours menacés.

Devant les tragiques événements d'Irilion, Thyllesine d'Enos décide de convoquer la Chambre des Ediles. Les discussions tournent autour de la façon d'agir pour Irilion. Car laisser les choses s'envenimer sont impensables pour la Régente, il y a trop de risque que la chute d'un continent ne mette encore plus à mal le combat dans le Défi des Landes. Les discussions sont passionnées et le consensus difficile. Une dernière chance diplomatique est choisie, Llariarith, Augure sinane, affirmant pouvoir convaincre Herm par l'entremise de Venrham. Le Conseiller du Grand Chef serait disposé à négocier pour mettre fin au conflit.
La Régente Thyllesine tient tout de même la flotte séridienne prête à intervenir à tout moment, insistant sur l'importance d'une résolution par Duel même en cas d'échec de la diplomatie.

Répondre